40 pensées sur “Chapitre 1 : Ah les cons !”

  1. C’EST FORMIDABLE. Moi j’y comprends rien à la politique et à la natation synchronisée non plus alors si vous pouviez m’expliquer les deux en même temps ce serait supercool ci-mer.

    1. Alors déjà, la natation, tout simplement, c’est : l’art d’évoluer en immersion prolongée dans un milieu aquatique normalisé (définition d’un instruit de l’éducation nationale) ; ET je pense que la politique , ce n’est pas loin d’être la même chose, finalement. Y’a pas l’eau , mais faut se mouiller quand même !

      1. Pardon, je suis incomplet pour la natation, c’est en fait : l’art d’évoluer en position horizontale en immersion prolongée dans un milieu aquatique normalisé. Il doit bien y avoir en politique des situations semblables, il y en a qui couchent, d’autres qui se mouillent, n’est ce pas ?

        1. Non politique et natation partagent les mêmes fondamentaux : savoir faire la planche, apprendre à fermer la bouche pour ne pas boire la tasse , savoir toucher le fond pour remonter ! Ceux sont des sports qui nécessitent une grande capacite pulmonaire … grande différence les nageurs arrêtent plutôt que les politiques leur carrière !

  2. J’adore l’idée ! Et la première livraison est fraîche, marrante, intéressante, ludique. Vivement la suite, je vais faire la promo du site autour de moi. Et c’est vaste, autour de moi, parce que je fais quand même pas loin de 160 kg.

  3. Et si on voyait un peu Madame, de temps en temps, sur vos p’tits crobards ?
    Sinon, pour cette première partie : c’est tout à fait chouette. J’ai partagé, et j’attends la suite. Merci

  4. A lire, DOL, de philippe squarzoni, une bd qui prend le temps de développer sur la politique française et les réformes engagées depuis 2002. je suis en train de lire ça, ( trouvé en médiathèque), et je trouve que c’est un peu la mm démarche, dans l’idée. expliquer la politique en bd c’est super! bonne continuation mr Jouvray

  5. Pour la suite je pense à l’Anacyclose de Platon, aux grands législateurs : Lycurgue, Dracon et les autres. Athènes la démocrate contre Sparte la juste. Les dérives de la ligue de Délos… Hâte de voir comment vous allez nous décrire les mécanismes de l’Oligarchie actuelle, de la cohabitation Etat vs Multinationales et du pouvoir des lobbyistes qui paralysent nos systèmes démocratiques. Le secret pour que nos systèmes fonctionnent : la Transparence et le principe de Précaution ! 🙂

    Belle initiative !

  6. Cette première planche est très prometteuse.

    Il est vrai qu’en France, depuis la révolution, on nous matraque avec l’équation république = démocratie alors que dès le départ la République a eu une tendance jacobine, c’est à dire ultra centralisatrice. Ce qui est déjà moyen niveau démocratie.

    Il faut dire que la révolution s’étant évidemment construite contre le pouvoir en place et avec l’aide du peuple, il fallait 1°) qu’elle soit populaire et démocratique et 2°) que la monarchie ne puisse être ni populaire ni démocratique. Ce qu’elle était pourtant … à sa manière.

    La conséquence de cela est que le Moyen-Age, qui est l’âge d’or de la monarchie devait nécessairement être présenté comme une période obscure et sombre. D’où les poncifs simplistes de votre planche.

    Je vous souhaite bonne chance dans cette aventure et reviendrai avec plaisir suivre votre progression.

  7. C’est un souci d’ustensile, votre dico est moisi, il faut le recycler. Par contre vous avez un bon coup de crayon. Vivement le suspense de la chaise est insupportable.

    Sinon pour le reste, politikoi, ce qui va toucher à la cité-état comme par exemple athènes. C’est vaste comme définition et c’est voulu. La politique c’est s’occuper des aspects d’un espace défini, donc des droits et des devoirs sur cet espace.
    Ca c’est le où. Mais qui s’en occupe ?
    Les atheniens. Mais c’est qui ça ? Ceux qui vivent à athènes enfin pas tous, que ceux qui ont donc les droits les devoirs. Pas de femmes, d’esclaves, de campagnards et d’étrangers.
    Cette communauté précise c’est le demos qui quand elle définit ses droits et ses devoirs, le procédé est le cratos souvent par vote, fait donc de la démocratie.
    Le meilleur livre pour commencer la politique c’est « De la démocratie en amérique  » Toqueville en ebook et en livre audio gratuitement.

  8. à la base chez vous c’est une histoire de famille la politique ^Ö^
    j’ai failli ne pas lire par peur d’être envahi par le texte mais ça a glissé dans mon cerveau et a explosé gentiment comme un bonbon acidulé qui pétille à chaque mouvement de la bouche, un régal quoi !

    j’aime et je cours cliquer sur la page facebook !

  9. Il me semble que « on coupe la tête aux rois et on vire les aristocrates  » pendant la révolutions Francaise, c’est plutot la revolution des Aristocrates sur les Nobles en utilisant le peuple comme machine à canon et prétexte à la démocratie… (donc une mise en place d’une olligarchie…)

  10. Merci et bravo !
    Je ne vous découvre qu’aujourd’hui, je suis ravie. C’est juste pile-poil le sujet que je me suis promis de creuser cette année .
    Je partage autour de moi, évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *